Uncategorized

B’Tselem appelle les soldats israéliens à défier les ordres de tir, de peur qu’ils ne commettent des crimes de guerre

B’Tselem appelle les soldats israéliens à défier les ordres de tir, de peur qu’ils ne commettent des crimes de guerre

Activisme

 B’Tselem annonce en hébreu qui exhorte les soldats israéliens à défier les ordres de tirer sur les manifestants palestiniens.

L’annonce est apparue en ligne aujourd’hui et devrait paraître dans les principaux journaux demain. Le texte de l’annonce de B’Tselem est le suivant:

“Désolé Monsieur, je ne peux pas tirer.

Soldat, l’ordre d’utiliser la force meurtrière contre des civils qui ne présentent pas de danger mortel est manifestement illégal. L’utilisation de la force meurtrière n’est autorisée que lorsqu’il existe une menace réelle et immédiate pour la vie humaine et lorsqu’il n’y a pas d’autre option.

La responsabilité de l’émission de ces ordres illégaux incombe en premier lieu aux décideurs, y compris au Premier ministre, au ministre de la Défense et au chef d’état-major. Pourtant, obéir à des ordres manifestement illégaux est une infraction criminelle et vous avez le devoir de refuser de vous y conformer. “

“Illégalement illégal” est un concept militaire israélien, inventé après le massacre de Qafr Qassem en 1956, lorsque des soldats de la police des frontières ont assassiné 47 Palestiniens israéliens après avoir reçu l’ordre de tuer quelqu’un devant sa maison après l’annonce d’un couvre-feu impromptu. Les défendeurs ont affirmé qu’ils étaient tenus de suivre une ordonnance légale. Les juges ont conclu qu’il y avait des ordres “manifestement illégaux”, qui peuvent être reconnus comme “un drapeau noir survolant l’ordre, disant” c’est interdit! “». Ils ont continué:

Il ne s’agit pas d’une illégalité formelle, cachée ou non, non seulement vue par des juristes, mais d’une illégalité claire et évidente, d’une illégalité certaine et essentielle de l’ordre […] lui-même illégale qui transperce l’œil et enrage le cœur, en supposant que l’œil n’est pas aveugle et que le cœur n’est pas fait de pierre ou corrompu. “

Alors que les mots sont émouvants, la nature d’un ordre «manifestement illégal» a toujours été débattue. On enseigne aux soldats que leur devoir est d’obéir à un ordre purement illégal, mais qu’ils ont l’obligation légale de désobéir à un ordre «manifestement illégal».

En déclarant que le RE utilisé à la frontière de Gaza est manifestement illégal, B’Tselem avertit implicitement que non seulement les soldats sont tenus de désobéir aux ordres, mais que leur obéissance mettrait les soldats en danger légal de commettre des crimes de guerre.

C’est la première fois qu’une ONG israélienne avertit explicitement les soldats israéliens qu’ils sont sur le point de commettre des crimes de guerre avant même l’acte.

B’Tselem a prévenu la semaine dernière, en prévision du massacre de vendredi, que l’armée israélienne était sur le point de commettre des crimes de guerre si elle s’en tenait à ses règles d’engagement.

B’Tselem a durci sa position envers l’armée et le gouvernement ces dernières années. Il y a deux ans, l’ONG a décidé de cesser de coopérer avec Tsahal et sa Division des enquêtes criminelles de la police militaire notoirement inepte , arguant du fait que le système de justice militaire sert uniquement à «dissimuler des actes illicites et protéger les auteurs». -Ad a comparu devant le Conseil de sécurité de l’ONU en octobre 2016 , appelant le monde à protéger les Palestiniens d’Israël.

Ces décisions ont suscité la controverse non seulement dans le public israélien en général, mais aussi dans la sphère israélienne des ONG de défense des droits de l’homme: la plupart des ONG ont rejeté la position de B’Tselem concernant la non-coopération avec les FDI. changer le système qu’ils avaient encore.

Dans le débat qui fait rage dans la communauté des droits de l’homme pour savoir s’il faut continuer et essayer de travailler avec le système militaire ou rompre totalement avec lui, B’Tselem a pris un pas irrévocable et courageux à couper le souffle aujourd’hui.

Au sujet de Yossi Gurvitz

Yossi Gurvitz est journaliste et blogueur, et a largement couvert l’occupation.

Autres articles de .

Source: B’Tselem appelle les soldats israéliens à défier les ordres de tir, de peur qu’ils ne commettent des crimes de guerre

1 thought on “B’Tselem appelle les soldats israéliens à défier les ordres de tir, de peur qu’ils ne commettent des crimes de guerre”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s